L’hypnose : pour quoi ?

À quoi sert l’hypnose ?

L’hypnose est un rendez-vous avec vous … alors, à quoi voulez-vous qu’il vous serve ?

On peut s’adresser à un hypnotiseur (ou hypnologue ou hypnotiste1 ) pour arrêter quelque chose : fumer, trop manger, avoir peur, boire, stopper des acouphènes, avoir des TOC, une phobie, …

On peut aussi faire appel à l’hypnose pour mieux affronter : un deuil, une rupture, un entretien d’embauche, le stress, les angoisses, la dépression ou le burn-out, …

D’autres fois encore, on veut apprendre à être en paix avec soi-même ou comprendre : haut potentiels, émotions, ….

Et pour tout cela comme pour beaucoup d’autres choses, l’hypnose fonctionne. Pas parce qu’on évite ou qu’on arrête, mais simplement parce que vous trouvez en vous les ressources pour changer.

Pour en savoir plus vous pouvez consulter la définition de Passeport Santé : passeportsante.net/fr/Therapies/Guide/Fiche.aspx

L’hypnose quand tout va bien ?

Malheureusement, on pense rarement à l’hypnose quand tout va bien (ni d’ailleurs aux ostéo, aux nutritionnistes, aux psy, etc.) . Et si elle pouvait favoriser notre bonne santé de demain ? Si l’hypnose nous permettait de régler les petites gènes du présent avant qu’elles ne deviennent peut-être plus importantes ? Pourquoi ne pas apprendre et/ou appliquer quelques techniques pour éviter de laisser nos petites blessures prendre trop de place ? L’hypnose peut aussi être préventive pour (re)prendre vraiment le contrôle dès maintenant.

Tout ce que le cerveau peut créer (peurs, dépression, addictions, traumas, …), il peut le changer : c’est ce que l’on appelle la “plasticité du cerveau” et c’est ce qu’utilise l’hypnose. vous pouvez m'appeler si vous vous demandez si l’hypnose peut vous aider.


  1. Je pourrais écrire hypnothérapeute, mais je n’ai pas le droit. Pour savoir pourquoi, vous pouvez lire cet article : Privatisation du vocabulaire : le début de l’hypnose collective.